bootcamp-off7-batch-4

OFF7, un accélérateur au coeur des transformations stratégiques du Groupe Ouest-France

Après avoir négocié le tournant du numérique avec finesse, le Groupe Ouest-France ne s’est pas reposé sur ses lauriers. Conscient que les transformations structurelles de certains secteurs sont de plus en plus fréquentes, le groupe de presse a décidé de prendre les devants en travaillant notamment avec des startups. Une stratégie qui s‘est concrétisée sous plusieurs formes dont OFF7, l’accélérateur opéré par Startup Palace.

C’est une évidence mais la presse écrite est un secteur qui a été particulièrement impacté par l’arrivée du numérique. Certains titres ont préféré embrasser pleinement cette révolution en repensant leur modèle économique. C’est précisément le cas du Groupe Ouest-France.

Ayant compris l’importance de la proactivité afin d’anticiper les transformations au lieu d’y réagir, le Groupe Ouest-France a fait le pari de l’ouverture vers l’extérieur pour trouver de nouveaux relais de croissance. 

LE CONTEXTE

Face à des usages en profonde mutation dans la manière de consommer l’actualité, Ouest-France a donc rapidement identifié les nouveaux “nerfs de la guerre” de la presse en ligne : l’audience et les abonnements. La première étape consistait donc à développer l’audience sur le site ouestfrance.fr. Cette stratégie s’est articulée autour de quatre piliers : 

  • Reconsidération du socle technologique pour les nouveaux produits numériques en mode plateforme de services
  • Amélioration du référencement naturel
  • Innovation sur la forme des contenus avec des nouveaux formats éditoriaux sur le numérique
  • Diversification et multiplication des contenus

L’objectif pour le Groupe : passer de 20 millions de visiteurs mensuels (en 2012) à 100 millions. Un objectif largement atteint puisque, le site internet Ouest-France  comptait 182 millions de visites en janvier 2021. Sur l’année 2020, la plateforme du Groupe SIPA Ouest-France s’est classée 3ème avec un mois record en mars avec plus de 225 millions de visites.

Le groupe SIPA Ouest-France s’impose donc aujourd’hui comme le premier site d’actualités de France (en nombre de pages vues sur fixe et mobile avec 20 Minutes et Actu.fr). 

Parallèlement, le print reste une valeur sûre avec le journal Ouest-France tiré à plus de 650 000 exemplaires par jour à un prix qui n’a pas augmenté en 2020 et qui n’augmentera pas non plus en 2021. L’alliance du print et web représente par mois plus de 23 millions de lecteurs en ce début année. 

En complément du journal, le Groupe Ouest-France a par ailleurs développé des médias numériques puissants qui affichent des audiences multipliées par quatre en quatre ans via les sites ouest-france.fr et ses sites d’annonces sur l’immobilier ou encore l’automobile. Des nouveaux formats, dans la lignée de l’Édition du Soir dès 2013, ont été lancés récemment : La fabrique à  stories, le Murs des Podcasts, OF vous répond ou des initiatives sur Twitch…

Ouest-France a développé une plateforme permettant d’agréger d’autres médias du Groupe et des partenaires pour s’offrir une puissance de frappe publicitaire auto-suffisante. Cette plateforme de services permet d’avoir de hautes performances, d’améliorer la visibilité de ses propres contenus ainsi que ceux des partenaires. En 2017, les contenus de Ouest-France deviennent éligibles notamment à Apple News. 

Deuxième pan de cette stratégie : s’entourer de partenaires pour multiplier les points d’entrées. Le Groupe Ouest-France a opté pour l’ouverture comme moteur de transformation avec des acquisitions de startups ou d’entreprises très spécialisées. Une ouverture qui passait également par une collaboration plus étroite avec des startups. C’est alors que l’idée de l’accélérateur de startups a germé : un dispositif coeur-stratégie pour travailler avec les meilleures startups à même d’accompagner la transformation du Groupe.   

LA RÉPONSE

Afin de concrétiser ces ambitions, le Groupe Ouest-France a choisi, en 2016, Startup Palace pour opérer cet accélérateur, de sa mise en oeuvre jusqu’à son animation.  

1/ Orientation et co-conception

À cette étape, tout l’enjeu consistait à trouver un modèle vertueux à la fois pour le Groupe Ouest-France et pour les startups accompagnées. Dans un premier temps, Startup Palace et le CODIR du Groupe Ouest-France se sont réunis pour identifier les sujets sur lesquels l’accélérateur devait porter le groupe, à savoir : 

  • Les évolutions technologiques
  • L’innovation dans les contenus
  • La diversification des services
  • L’activation de nouvelles sources de revenus

Autant de défis qui servent de ligne conductrice aux startups intégrant le programme. Cette phase a également été l’occasion de définir les propositions de valeur de l’accélérateur pour les startups. Notamment le mise à disposition d’un vaste terrain d’expérimentation : 16 millions de lecteurs mensuels, 650 000 exemplaires papier par jour ou les fortes audiences. Les startups bénéficient également d’accompagnements d’experts “maison” pour approfondir des sujets précis : contenus, analitycs, SEO, technique, commerce, RGPD etc. 

Des propositions qui ont permis de définir le modèle d’accélérateur que prendrait le dispositif porté par Ouest-France. En l’occurrence, un modèle favorisant la création de synergies entre les startups et le Groupe, plutôt que des prises de participations, avec des accompagnements collectifs, individuels et une emphase sur la mise en relation avec les bons interlocuteurs au sein de Groupe.    

2/ Branding 

Pour garantir la singularité du dispositif et en faire l’un des porte-étendard de l’innovation du Groupe Ouest-France, l’accélérateur se devait d’incarner le Groupe et d’en porter les couleurs. Un travail autour de l’image de marque indispensable pour faire exister l’accélérateur et inscrire le programme durablement dans le paysage des accélérateurs médias français.  

En plus de réutiliser l’emblématique trio de couleurs rouge noir et blanc du Groupe Ouest-France, le nom du dispositif devait faire lui aussi faire référence au Groupe en évitant les poncifs traditionnellement associés aux startups et aux accélérateurs. C’est ainsi que OFF7, l’accélérateur du Groupe Ouest-France, est né. Un clin d’oeil au procédé d’impression offset, utilisé pour les tirages papier du journal.   

3/ Sourcing   

Pour s’assurer que l’accélérateur aiderait le Groupe Ouest-France à atteindre ses objectifs et répondre à ses enjeux, plusieurs champs d’actions prioritaires ont été identifiés : intelligence artificielle, relation clients, collecte d’information innovations publicitaires et bien d’autres encore. Autant de thématiques qui servent de ligne directrice pour sélectionner les startups de manière pertinente. 

Plusieurs actions ont ensuite été menées pour évangéliser le dispositif et recruter les meilleures startups : contacts directs, événements, relations presse, réseaux sociaux ou encore le recours à une agence de sourcing. Nous avons d’ailleurs consacré un article qui décrit en détails le processus de sourcing pour OFF7.  

La première année, 140 startups ont répondu à l’appel à projet d’OFF7 et 8 d’entre elles ont intégré le dispositif. Preuve de l’attractivité du Groupe, plus de 65% des candidatures sont issues de régions non couvertes par les 52 éditions du journal papier. 

4/ Accompagnement   

Pour garantir un accompagnement satisfaisant pour les startups et le Groupe Ouest-France, le programme débute par une étude approfondie des besoins, du niveau de maturité des startups retenues et des synergies possibles avec Ouest-France. Au regard de ces éléments, Startup Palace en concertation avec Ouest-France, définit ensuite un plan d’accompagnement adapté. 

Au total, ce sont plus de 100 heures d’accompagnement, réparties en 6 workshops collectifs, du crédit temps par startup et par projet de collaboration, 2 checkpoints et un weekly-coaching  des startups pendant toute la durée de l’accélération. En 8 mois, OFF7 propose aux startups de challenger, repenser et accélérer plusieurs dimensions de leur projet : technique, commerce, marketing, communication, product management, finance, business model ou encore leadership. Cet accompagnement s’imbrique avec l’accompagnement métier afin de travailler, en lien avec le Program Manager interne, au mieux sur les synergies. 

Intégralement opéré par Startup Palace, le Groupe Ouest-France est aussi acteur de l’accompagnement des startups en étant présent systématiquement à chaque atelier et checkpoint, par l’intermédiaire des parrains et marraines attribués à chaque startup en début de programme.

Au terme de la première saison pour être encore plus en phase avec la stratégie du Groupe, un Program Manager issu de la Direction des Services Numériques (Jean-Pierre Besnard) a été nommé afin d’être le point d’entrée pour les startups et d’être le pilote des projets de synergies. Avoir un Program Manager interne a permis de fluidifier encore plus la relation avec Startup Palace.

BILAN     

Avec 26 startups accompagnées sur  5 saisons et 8 startups actuellement accélérées sur la 5ème saison, OFF7 a prouvé son efficacité sur son format et son alignement avec les enjeux du Groupe Ouest-France et des startups. 

1/ Des synergies avec les startups accélérées

En l’espace de quatre saisons finalisées, beaucoup de belles histoires ont eu l’occasion d’émerger. Certaines sont presque des cas d’école tant elles illustrent la complémentarité entre la startup et le journal. 

Accélérée pendant la première saison de OFF7, Mediego, qui propose un service de personnalisation des newsletters, a permis d’améliorer l’algorithme de recommandation du Groupe et d’augmenter très fortement le taux d’ouverture des newsletters de Ouest-France. Le Groupe continue d’ailleurs à utiliser la solution de Mediego au quotidien en envoyant chaque jour près de 700 000 emails.

Une autre exemple d’hybridation fructueuse : distribué gratuitement dans les établissements d’enseignement supérieur et présent sur le web, Le Drenche est aujourd’hui devenu un sous-domaine de Ouest-France avec une version papier distribuée avec le quotidien sur des numéros spéciaux. Avec ses 140 000 tirages mensuels (dont 40 000 en co-édition avec Ouest-France), Le Drenche a permis à Ouest-France de renforcer sa proposition de contenus à destination des étudiants.

D’autres belles histoires sont aussi à souligner : 

  • Admax a permis d’apporter du revenus additionnels sur l’application mobile,
  • Logora a introduit un outil de débat dont la qualité est soulignée par la Rédaction,
  • Qwarry permet au Groupe d’anticiper l’ère du cookieless,
  • Prizle positionne des services du Groupe sur le shopping solidaire.

Il existe évidemment beaucoup d’autres exemples et nous serons ravis de vous les raconter si ces histoires vous inspirent des initiatives similaires.          

2/ Fer de lance de l’innovation chez Ouest-France         

En plus d’avoir accéléré la transformation du Groupe sur les sujets identifiés, OFF7 est aujourd’hui devenu un outil de promotion de l’innovation du Groupe Ouest-France.

Au lancement d’OFF7, Ouest-France a participé à un speed dating de startups pour effectuer son sourcing. La première année, le journal n’a obtenu que quelques rendez-vous. L’année suivante, ce sont 50 startups qui ont souhaité entrer en contact avec le Groupe pour rejoindre le dispositif. 

Autre preuve de l’implantation du dispositif dans la stratégie d’innovation du Groupe, OFF7 fait désormais partie du programme “Vision 2030” qui fixe les orientations stratégiques du Groupe Ouest-France sur les 10 prochaines années.

Enfin, OFF7 est aussi devenu un outil d’expérimentation pour le journal. Alors que le sourcing pour la 4ème saison de l’accélérateur venait de s’achever, les startups “short listées” devaient encore pitcher devant un jury constitué de plusieurs responsables de pôles du Groupe. Une session de pitch programmée… pendant le confinement. Loin de se laisser intimider par cette contrainte, OFF7 a organisé cette session de pitch en distanciel, diffusée en direct sur Youtube et accessible à tous les salariés du Groupe. Réunissant près de 300 personnes sur l’ensemble de la session, cet événement aura permis au Groupe Ouest-France de reconsidérer sa dynamique événementielle tout en organisant un événement jusqu’ici inédit en France.      

Avec OFF7, le Groupe Ouest-France a su faire d’une pierre, deux coups. D’un côté, réussir son pari de collaborer avec des startups pour accompagner la stratégie de développement du journal et son audience. De l’autre, créer un “bac à sable” d’innovation en interne au Groupe pour tester des formats, des idées ou des initiatives de manière simple et rapide.  

En quelques années, le Groupe a transformé son image et est désormais reconnu comme un acteur national majeur du numérique dans les médias. Le succès d’Ouest-France ne se joue pas uniquement sur le terrain de l’image mais se mesure aussi par des chiffres en constante progression. Une croissance et des KPIs qui n’ont rien à envier aux meilleures scale-up françaises.   

——————-

Vous rencontrez des enjeux similaires ? Un accélérateur de startups semble pouvoir répondre à vos problématiques d’innovation ? 

Nous serons ravis d’en discuter avec vous !

Discutons-en ! Discutons-en ! Discutons-en !

Là ici