Tools : Les crashtests de Startup Palace x Yellodit > Focus Trésorerie

Actualités de Startup Palace

Nouveau Crashtest en partenariat avec Yellodit. Lumière sur quelques outils de trésorerie.

✍🏻 Article rédigé par Benoit de La Celle, fondateur de Yellodit

On est de retour ! 😎

back

Après les outils de newsletter et de facturation, on poursuit notre série par un crash test sur les logiciels de trésorerie cette fois-ci. 

Pour le coup vous risquez d’être un peu déboussolés : on a choisi d’ajuster légèrement le format en structurant l’approche vous permettant d’arriver au choix (ou non) d’un outil de trésorerie. 

Donc pas vraiment de crash test opéré par nous, mais disons plutôt qu’on vous laisse le volant.

giphy

Bon, sur cette thématique, l’exercice se corse, car vraiment difficile au regard du nombre d’acteurs et des besoins de chacun de se limiter à quelques outils. Pour autant, certains acteurs un peu incontournables permettent d’avoir un bon référentiel, type Agicap ou Pennylane.

Allez, on se lance !

Commençons par le commencement. Un outil de gestion de trésorerie, ça permet quoi concrètement ?

Eh bien ça permet de :

  • visualiser la trésorerie disponible et donc de s’assurer que l’entreprise dispose de suffisamment de cash pour faire face à ses engagements (ça peut servir ! 🤯),
  • suivre vos postes clients et fournisseurs (notion de BFR, c’est à dire les décalages de trésorerie liés à vos encaissements et décaissements). Merci la CB à paiement différé !!! (cela a un lien discutable mais parlant quand même),
  • modéliser l’évolution de la trésorerie sur une période donnée.

La majorité des solutions propose les deux premières approches. Cela doit être rédhibitoire (si si) si la solution retenue n’est pas au rdv sur les items.

Pourquoi quitter excel ou GS ? 🤔

Vous avez peut-être déjà passé un temps certain à construire votre propre outil de pilotage de trésorerie sur un Excel. L’avantage est bien entendu de maîtriser le doc et qu’il réponde à 100% de vos besoins. 

giphy (1)

En revanche soyons honnêtes : il peut être un peu difficile de l’ajuster et surtout cela nécessite votre intervention pour TOUTE la mise à jour (et je ne parle pas d’une éventuelle transmission à un tiers qui n’aura pas en tête les points de vigilance !🤯 ).

Un outil de trésorerie permet d’automatiser et fiabiliser la production de data. La contrepartie sera potentiellement :

  • une finesse, une restitution un peu différente (c’est le principe de tout changement !), 
  • le besoin d’ajuster les données sources (qui alimentent l’outil) pour qu’elles soient parlantes.

Le côté sympa est que vous pouvez aujourd’hui opter pour des logiciels simples qui vous apporteront une vision trésorerie à jour grâce à la récupération des flux bancaires et que vous n’avez pas besoin d’être bac +25 pour l’utiliser. Elle n’est pas belle la vie ? 🕺🏻 

Vous avez globalement deux types de logiciels :

  • les spécialisés : dédiés uniquement au suivi de trésorerie, comme Fygr ou Agicap,
  • les généralistes comme Pennylane, Quickbooks, Tiime qui couvrent un ensemble de fonctionnalités plus variées.

Les premiers proposent des fonctionnalités plus fines et permettent d’aller plus loin dans la gestion de votre trésorerie. 

Comment choisir votre logiciel de trésorerie ? 🤷🏼‍♀️

En amont, il est important de valider la capacité de l’outil à gérer plusieurs entités au sein de votre groupe et éventuellement les devises. Donc pensez à bien (bien) définir le périmètre. Cela peut être un peu contrariant de devoir changer de plateforme pour cette raison.

Nous reprenons quelques items listés par Agicap dans leur blog. OK ils orientent sans doute un peu le sujet (ils seraient les seuls à cocher toutes les cases) mais sont quand même les seuls à proposer un benchmark avec de la matière. Pour éviter tout malentendu, nous n’avons aucun intérêt chez cet éditeur 🙂

  • Synchronisation bancaire et rapprochement,
  • Catégorisation automatique des flux,
  • Prévisions de trésorerie sur plusieurs semaines, mois et années,
  • Définition de scénarios prévisionnels,
  • Intégrations natives avec vos outils (l’idée étant quand même de ne pas changer votre logiciel comptable).

Voilà, mission terminée pour nous. ✅

A vous de jouer (ou plutôt de tester !).

Bon courage, vous devriez vous en sortir ! #quelaforcesoitavecvous

giphy (3)

Vous avez trouvé ces quelques lignes utiles ? Vous y voyez désormais plus clair dans la jungle des outils de trésorerie ? Alors c’est le principal ! N’hésitez pas à nous faire part de vos retours…et pourquoi pas à nous suggérer des thématiques pour nos prochains crash tests ! 

A bientôt ! 👋🏻


A propos de Yellodit :

Yellodit est un cabinet à taille humaine membre de la communauté d’_Ici Lundi (Benoît, l’expert-comptable, en est également l’un des fondateurs) peut-être un peu moins traditionnel que d’autres…

Notre ADN est d’accompagner l’entrepreneuriat, dans le monde de la Tech par appétence et par proximité, mais également dans des domaines plus généraux. Nous avons pour ambition de produire des états financiers pour permettre aux dirigeants d’être focus sur le développement de leur business. Nous challengeons, nous mesurons, nous partageons… la proximité est notre valeur ajoutée.

Plus d’informations sur : https://www.yellodit.com/

Capture d’écran 2021-06-09 à 17.37.40

Discutons-en ! Discutons-en ! Discutons-en !